Le mérite de l’éducation ( Al Adab)

  • Sa définition:

Le grand savant Ibn Hajar (mort en 852) a définit le Adab en ces termes :

الأدب استعمال ما يحمد قولاً وفعلاً

Le  Adab consiste à pratiquer les bonnes paroles et les bonnes conduites.

  • Son mérite :

خُذِ الْعَفْوَ وَأْمُرْ بِالْعُرْفِ وَأَعْرِضْ عَنِ الْجَاهِلِينَ

Allah dit (sens du verset) :
« Accepte ce que l’on t’offre de raisonnable, commande ce qui est convenable et éloigne-toi des ignorants ». Sourate 7 Verset 199

Abû Darda Rapporte que le messager d’Allah صلى الله عليه وسلم a dit :

« Rien ne pèse plus lourd dans la balance du croyant le jour de la résurrection que sa bonne moralité et son bon caractère ». Rapporté par Abou Dawud

 

Aicha rapporte que le prophète صلى الله عليه وسلم a dit:

«Le croyant atteint par son bon comportement le degré de celui qui jeune [sans jamais rompre] et passe toutes ses nuits en prière [sans jamais s’arrêter] »rapporté par Abu Dawoud

Le prophète a dit également :

« Ceux parmi vous qui seront les plus proches de moi le jour de la résurrection et que j’aime le plus sont ceux qui sont dotés des meilleurs caractères ». At-tirmidhi

 

L’éducation (Al Adab) passe avant le savoir

الادب قبل العلم

 

La meilleure méthodologie recommandée à celui qui aspire à l’acquisition du savoir religieux, qui élève en degré au paradis et rend précieux l’individu dans cette vie, est de commencer par l’éducation de soi, en effet, c’est ainsi que les pieux prédécesseurs ont agi, de même qu’on ne pourra trouver une meilleure voie si ce n’est celle qu’ils ont emprunté.

L’imam Malik  (qu’Allah lui fasse miséricorde) a dit : « Ne peut rectifier les derniers de cette communauté que ce qui a rectifié ses prédécesseurs »

La science est tel un joyau qui ne se procure qu’après une longue convoitise, mais aussi qui n’est gardé que dans des les lieux sûrs, par conséquent, le chemin du savoir est long, il nécessite un dévouement sans relâche et enfin il exige une conduite exemplaire à son porteur, lui donnant mérite de la réceptionner.

 

قال رسول الله عليه سلم لَيْسَ مِنْ أُمَّتِي مَنْ لَمْ يُجِلَّ كَبِيرَنَا وَيَرْحَمْ صَغِيرَنَا وَيَعْرِفْ لِعَالِمِنَا حَقَّهُ

Le prophète (Paix et salut sur lui) a dit :

Ne fais pas partie de ma communauté celui qui ne respecte pas la personne âgée, n’est pas miséricordieux envers le petit, et ne reconnaît pas la valeur (et le droit) de notre savant« 

[Rapporté par Ahmed d’après oubada ibn El Sammit ]

 

قال رسول الله صلى الله عليه وسلم : خَصْلَتَانِ لَا يَجْتَمِعَانِ فِي مُنَافِقْ حُسْنُ سَمْتٍ وَلَا فِقْهٌ فِي الدِّينِ « 

Le Messager d’Allah a dit :
 

Il y a deux caractères qui ne seront jamais assemblés sur un hypocrite et ce en même temps : une bonne attitude et une compréhension dans le domaine religieux.
Rapporté par At-tirmidhi

 

Voici quelques paroles qui mettent en avant la méthode suivie par les pieux prédécesseurs dans leurs acquisitions du savoir.

Yusuf ibn el huseyn (mort en 304) a dit : « C’est avec le comportement que l’on comprend la science ».

Ibn Sirin (mort en 110) a dit : « Ils apprenaient le comportement comme ils apprenaient la science ».

L’imam malik (179) conseilla un jeune de quraych et lui dit :

« Ya bna Akhy apprend le comportement avant d’apprendre la science ».

 

Ce même imam Malik plusieurs années auparavant a été conseillé par sa maman qui lui dit :

 

«Va voir Rabîa et apprend ses bons comportements avant sa science»

 

Ibn Wahb (mort en 197) a dit : « Nous avons plus appris de Malik dans son comportement que dans sa science ».
Makhlad ibn el Huseyn (mort en 191) a dit a ‘abd Allah ibn el Mubarak (mort en 181) : »Nous sommes plus en besoin de comportement que de hadith. »

 

Il l’a dit à son époque, que devons-nous dire aujourd’hui ?

Al Hassan El Bassri (mort en 110) a dit : « Lorsqu’une personne s’adonnait à l’apprentissage du savoir, cela ne tardait pas à apparaître dans sa soumission, sa manière d’être, ses paroles et ses agissements ».

Ibn Al Qayyim (mort en 751) a dit dans son livre intitulé : « LES SENTIERS DES ITINÉRANTS » :

« Toute la religion n’est que bon comportement. Quiconque a un meilleur comportement que toi est donc plus fidèle à la religion que toi ».